Bien choisir son TLD en fonction des performances DNS

TLD - Noms de domaine - Nameshield

Analyse comparative des domaines de premier niveau, les fameux Top Level Domains (.com, .fr…)

Le nerf de la guerre des sites web à forte visibilité est le temps de téléchargement. Facteur de référencement naturel admis par Google, ce temps de téléchargement peut être impacté significativement lors de la résolution DNS. S’il convient de s’appuyer sur une infrastructure DNS de premier ordre, le choix de l’extension associée à un nom de domaine a son importance. En effet, les registres ne sont pas tous aussi performants les uns que les autres en matière de DNS, pour ne pas dire que certains affichent des performances décevantes. L’offre en matière de TLD (près de 1400) a largement augmenté depuis le programme des nouvelles extensions de l’ICANN. Analyse à suivre.

Petit retour sur le temps de résolution DNS et son impact sur le temps de chargement

La résolution d’un domaine tel que nameshield.net suit plusieurs étapes avant de pouvoir contacter le serveur de contenu. Le résolveur DNS contacte les serveurs DNS racines (.), puis les serveurs DNS du registre de l’extension concernée (.net) afin d’obtenir la liste des serveurs DNS responsables du domaine, et enfin ces serveurs DNS pour obtenir la réponse demandée. La réponse obtenue est certes mise en cache par le DNS résolveur (généralement géré par le FAI), mais ce ne sera pas toujours le cas en fonction de la popularité de votre domaine.

Cela signifie que si le DNS du domaine de premier niveau (.net) est lent, il peut en fait retarder la résolution DNS pour le domaine lui-même et, dans le pire des cas très improbable, même provoquer une panne. Vous ne pouvez pas y faire grand-chose à part bien choisir le fameux TLD.

Hiérachie DNS - Choisir son TLD en fonction des performances DNS - Nameshield

Analyse comparative

Bunny CDN, un acteur slovène de la livraison de contenu a mené la surprenante analyse suivante. S’appuyant sur leur réseau mondial, ils ont surveillé les performances DNS dans le monde entier à partir de plus de 50 sites et réseaux.

Pour chaque domaine de premier niveau, leur système a choisi un serveur de noms aléatoire publié pour chacun des domaines de premier niveau et a interrogé un nom de domaine également aléatoire. Les résultats ont été groupés par région et les données enregistrées toutes les 10 secondes.

Résultats

Ils ont testé 42 des domaines de premier niveau les plus populaires, puis agrégé les résultats en une moyenne médiane mondiale et une agrégation à 85 centiles (les 15% de réponses les plus lentes n’ont pas été prises en compte). Ces tests ont été effectués uniquement à partir de leur réseau, une étude plus complète mériterait certainement d’être menée, mais ils offrent un bon aperçu général.

TLD - DNS resolution time - Choisir son TLD en fonction des performances DNS
Source : BunnyCDN

Des résultats ont été assez surprenants

Les domaines les plus étonnants concernent les .info et .org qui ont montré des performances vraiment médiocres, en particulier dans la plage de 85 centiles, et ce malgré leur ancienneté et les millions de domaines enregistrés. Il semble que 4 des 6 serveurs de noms fonctionnent extrêmement mal, ce qui explique les mauvais résultats.

Le .net et le .com ont été très légèrement plus lents qu’attendu en Europe et en Amérique du Nord, mais offrent par ailleurs des performances excellentes et stables dans toutes les régions, visibles dans la médiane mondiale. Le .net et le .com ont des réseaux beaucoup plus grands, mais restent un choix très intéressant pour obtenir les performances maximales absolues.

Moins attendue, la performance des TLD .co, .biz et .in, bien en avance sur les autres.

Certains nouveaux domaines (.online, .top, .blog…) attirants sur le plan marketing et en forte croissance, montrent des performances décevantes…

… à l’inverse de très bonnes surprises pour .live, .email, .news, gérés par Donuts Inc ou encore .club et .buzz gérés par Neustar Inc, avec cependant une très forte baisse des performances dans des régions en dehors de l’Europe et de l’Amérique du Nord, ce qui aggrave encore le problème.

42 TLD parmi les plus populaires des 1400+ disponibles ont été testés. Sans tirer de conclusion définitive, nous pouvons supposer que beaucoup pourraient ne pas fonctionner beaucoup mieux.

Conclusion

Faut-il révolutionner la gestion de votre portefeuille de noms de domaine et le choix des TLD pour vos sites les plus visibles ? Faut-il tout passer en .biz ou en .co immédiatement pour augmenter les performances ?

Certainement pas. Tout d’abord, les réponses DNS sont fortement mises en cache, en particulier pour les sites Web très populaires, les résolveurs peuvent ne pas avoir besoin de toucher beaucoup de serveurs de noms de niveau supérieur. Ensuite, le choix d’un nom de domaine répond avant tout à des impératifs marketing (marque, zone géographique, disponibilité du nom) souvent bien plus impactants que les 50 millisecondes supplémentaires de temps de chargement pour le chargement de la première page.

Cependant, si vous essayez de comprimer absolument tous les derniers bits de performances et d’assurer une grande fiabilité dans un système où chaque dernière milliseconde compte, alors vous voudrez peut-être réfléchir à deux fois avant de choisir votre domaine. Les différences ne sont pas énormes, mais si vous visez à atteindre ce temps de chargement d’une seconde, les choses s’accumulent, dans certains cas, jusqu’à 200 ms.

Bien choisir son TLD en fonction des performances DNS certes, mais probablement pas de quoi s’en inquiéter trop.

Christophe Gérard

Auteur : Christophe Gérard

Security Product Manager @ Nameshield Group