Tout comprendre du Metaverse et des noms de domaine alternatifs

Tout comprendre du Metaverse et des noms de domaine alternatifs
Tout comprendre du Metaverse et des noms de domaine alternatifs - Nameshield

Le mot « Metaverse » englobe tout ce qui est en rapport avec les mondes virtuels (3D, réalité augmentée, réalité virtuelle), et désigne une vision « future » d’Internet, avec des espaces fictifs comme des boutiques, des salons ou encore des jeux. C’est un peu le « buzzword » du moment, qui a été mis en avant par Facebook en octobre 2021, lors de l’annonce de la création d’un metaverse (Meta). Il y a bien sûr un effet de mode, toutefois plusieurs grandes marques semblent travailler sur le sujet.

De nombreux de projets ont repris le terme de « Metaverse » autour de leurs services et produits. On y retrouve des projets liés aux actifs numériques, comme les cryptomonnaies et les NFT, qui permettent de représenter et d’échanger de la valeur sur Internet. Mais également des noms de domaine alternatifs, comme le .eth, le .crypto, le .metaverse, etc. C’est également lié au concept de « web3 », qui est une vision d’un web plus décentralisé.

Concernant les noms de domaine alternatifs, il faut savoir que ce sont des extensions qui ne sont pas régulées par l’ICANN, donc non officielles. Cela explique pourquoi il n’est pas possible d’avoir les informations WHOIS. De plus, la plupart des systèmes de noms de domaine alternatifs ne fonctionnent pas avec le protocole DNS, mais sont construits sur une infrastructure Blockchain.

Voici quelques exemples :

ENS (Ethereum Name Service) : .ETH

ENS est l’un des systèmes de noms de domaine alternatifs les plus utilisés avec le .ETH. Il est construit sur la Blockchain Ethereum, via des smarts contracts, et permet d’enregistrer des noms afin d’y lier des adresses de portefeuilles crypto, de sites web ou tout autre type d’enregistrement. Un nom peut-être enregistré pendant plusieurs années, et il n’y a pas de procédures de récupération de noms pour les titulaires de marque, car c’est un projet décentralisé : le titulaire d’un nom de domaine .ETH est le seul à pouvoir le contrôler.

La procédure d’enregistrement se fait via l’utilisation d’un portefeuille Ethereum, et le paiement avec la cryptomonnaie ether ($ETH).

ENS permet également aux titulaires de noms de domaine traditionnels, d’enregistrer leurs noms sur leur système.

Unstoppable Domains : .CRYPTO, .ZIL, .COIN, .WALLET, .BITCOIN, .X, .888, .NFT, .DAO, .BLOCKCHAIN

Il s’agit là aussi d’un système de noms de domaine développé sur la Blockchain Ethereum. Il permet, comme ENS, d’enregistrer des noms de domaine avec différentes extensions. Un nom de domaine Unstoppable Domains n’expire pas et ne nécessite pas d’être renouvelé. Il existe en revanche une procédure pour les titulaires de marques.

Namebase

C’est un projet qui permet la création de toutes sortes d’extensions de premier niveau. Il est construit sur la Blockchain HNS.

Namecoin : .BIT

L’un des premier projet de noms de domaine alternatifs sur Blockchain. 

Touchcast : .METAVERSE

C’est un projet récent qui met en vente des noms en .METAVERSE. Il n’y a pas beaucoup d’informations techniques sur leur système, et leur communauté semble assez limitée au regard de leur nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux.

D’autres projets de noms de domaine alternatifs ont également vu le jour. Il faut savoir que n’importe qui peut créer une extension non régulée par l’ICANN.

Pour les utilisateurs, il est nécessaire d’utiliser un autre moyen qu’un résolveur DNS classique pour utiliser ces extensions (extensions de navigateurs, applications dédiées, etc.).

Comme l’on pouvait s’y attendre, une forte spéculation et un cybersquatting important sont liés à ce type de noms de domaine.

Source de l’image : xresch via Pixabay

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation et à réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

(suite…)