Les suites de l’affaire Equifax ou comment les contrôles mis en place dans le cadre d’un SMSI (ISO 27001) peuvent aider à éviter des incidents de sécurité ?

Cybersecurity - Certification ISO 27001

Cybersecurity - Les suites de l’affaire Equifax ou comment les contrôles mis en place dans le cadre d’un SMSI (ISO 27001) peuvent aider à éviter des incidents de sécurité ?

 

Avant-hier (3 octobre 2017), l’ex CEO d’Equifax, Rick Smith, a dû expliquer devant le Congrès américain comment les données privées de presque un américain sur deux ont pu être piratées.

Rappelons brièvement la chronologie des faits (pour plus d’informations, nous vous invitons à lire l’article complet d’Adriana Lecerf) :

  • 09 mars 2017: une faille Apache Struts est détectée. Moins d’une semaine après, le patch de sécurité est validé et planifié, mais ce dernier n’est pas appliqué sur tous les serveurs.
  • 15 mars 2017: un scan est effectué mais aucune vulnérabilité n’est détectée.
  • Avril 2017: des hackers profitent de cette brèche (le patch de sécurité qui n’a pas été appliqué sur tous les serveurs) et volent les précieuses données.
  • 31 juillet 2017 : l’ex PDG est mis au courant du vol d’information.
  • 8 septembre 2017 : Communication officielle sur le piratage.

Comment la certification ISO 27001 et la mise en place d’un SMSI (Système de Management de la Sécurité de l’Information) associé peut aider à éviter ce type d’incident :

La norme ISO 27001 est la référence en matière de validation et d’amélioration continue d’un SMSI.
Elle s’appuie sur 114 points de contrôles qui balaient tous les domaines pour la mise en place d’un SMSI, dont la mise en place de procédures et processus de mise à jour des plateformes.

Cela comprend la mise en place et le contrôle régulier de processus de gestion des risques visant à garantir la sécurité des données. L’objectif premier de ce système de management est de mettre en œuvre les mesures adéquates afin de réduire voire éliminer l’impact des menaces pour les utilisateurs ou les clients.

Le SMSI est une roue d’amélioration continue et, dans le cas d’Equifax, les processus de contrôle instaurés et suivis via un SMSI auraient pu aider à éviter, à termes, ce genre d’incident.

Cette affaire démontre à nouveau l’obligation de repenser les stratégies de sécurité au sein des entreprises et de mettre en place les protocoles nécessaires pour s’assurer de la découverte des éventuelles failles de sécurité et des correctifs à appliquer.

Nameshield : premier registrar français accrédité ISO 27001 sur l’ensemble de son activité registrar

Arnaud JOLIVET

Auteur : Arnaud JOLIVET

Responsable Systèmes et Réseaux @ Nameshield Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *